sarkololo ter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sarkololo ter

Message  Paul le Mer 18 Fév - 17:42

Vœux de Nicolas :
Le gouvernement et moi – moi surtout- nous réformons pour vous des vœux de bonne heure et d’énergie renouvelée sinon durable. Chaque parcelle de votre énergie, chers concitoyens, doit contribuer au redressement des bourses, à l’érection du pouvoir d’achat et à la lutte contre la détumescence du moral de la nation.
Sarkostérone



Bonheur:
Le bonheur est à l’Elysée. Sarkozy vite, Sarkozy vite.
Le bonheur est à l’Elysée. Sarkozy vite. Il va filer.
Si tu veux le rattraper, Sarkozy vite, Sarkozy vite.
Si tu veux le rattraper, Sarkozy vite. Il va filer.
Par Chirac et l’Intérieur, Sarkozy vite, Sarkozy vite.
Par Chirac et l’Intérieur, Sarkozy vite. Il va filer.
Sur les cornes de l’Ump, Sarkozy vite, Sarkozy vite.
Sur les cornes de l’Ump, Sarkozy vite. Il va filer.
Sur le crâne d’Alain Juppé, Sarkozy vite, Sarkozy vite.
Sur le crâne d’Alain Juppé, Sarkozy vite. Il va filer.
De Balladur en Chirac, Sarkozy vite, Sarkozy vite.
De Balladur en Chirac, Sarkozy vite. Il va filer.
Saute par-dessus les autres, Sarkozy vite, Sarkozy vite.
Saute par-dessus les autres. Sarkozy vite. Il a filé !
Comptine immémoriale pour grands enfants

Sarkozysme :
Les sarkologues mettent en garde : un sarkozysme actif, voire hyperactif revendiqué cacherait un sarkozysme passif beaucoup plus dangereux pour les poumons de l’économie et le cœur de la nation.
Le recours au patch demeure inopérant contre l’enfumage sarkozien.
Solution : le sevrage au bout de 5 à 10 années d’efforts, de volonté et de sacrifices.
PS : il n’est pas certain que la crevette royale ne présente aucun risque ; bien qu’une mue médiatique lui ait fait adopter de nouveaux atours, la carapace hérissée affleure encore.

Jérémiade(s) :

« Moi, je n’ai pas à me plaindre d’avoir à gérer la crise du siècle et d’avoir à trouver des solutions. Parce que ce n’est pas tout le monde qui a à (sic) assumer ces responsabilités, c’est pour çà que je me sens de cette famille de sportifs » a déclaré Notre Saigneur du pouvoir d’achat lors des championnats du monde de ski de Val d’Isère, devant l’équipe de France.
On pourrait souligner le recours habituel au « Moi, je.. » peu rimbaldien ; puis qu’affirmer qu’on n’a pas à se plaindre…consiste justement, dans ce contexte, à se plaindre ( Pas de bol : Bush n’était pas préparé à la guerre, Nicolas n’était pas prêt pour la crise) et que ce n’est pas vraiment donner l’exemple, surtout quand on est l’Elu ! Qu’un peu de modestie enfin, même dans la jérémiade, serait la bienvenue…d’autant plus que ce siècle n’avait que neuf ans au moment où –fatalitas- éclata une crise que notre Grand Elu et son camp avaient largement contribué à faire exploser de par leur penchant pour le libéralisme à tout va et leur conception de l’économie ( économies pour les uns, sacrifices pour les autres) au Ministère de laquelle Le Grand Vizir avait présidé.
Gère ! J’erre ! Jérémiade !
Monsieur le Président s’était même permis, dans son discours ,de se payer la tête de ceux qui n’ont pas la pression des responsabilités et du résultat. Et la pression du chômage, des impôts, du quotidien, de la précarité ?

Nicolas, vraiment, c’est pas tout le monde !
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: sarkololo ter

Message  Chrysemyde le Ven 20 Fév - 1:53

Ce n'est pas toujours simple comme formulation
Qu'est-ce qu'il attend Sarko, pour larguer la Guadeloupe, puisque la colonisation, c'est pas bien, d'après tout le monde, ... même Kouchner. Un petit vote, et voilà!
avatar
Chrysemyde
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 1479
Date d'inscription : 19/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum