La Horde 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Horde 5

Message  Paul le Sam 24 Oct - 11:09

Plus tard

C.Vinaigre avait été remplacé par Jakadi, sur qui on comptait pour ménager la chèvre et le chou.
De grands évènements s’étaient produits, d’autres se produisaient, certains se préparaient.
La carie gagnait définitivement et irrémédiablement la horde unie. Les carriéristes ( spécialistes de la carie) pensaient que cette nouvelle monnaie nous rendrait aussi puissants que les Zuniens qui, grâce au drôlard pouvaient vivre à crédit sans être méprisés.
Très récemment, un évènement avait secoué le monde entier et son équilibre. Tous nos efforts pour maintenir les guerres loin de la horde unie ( guerres que nous aidions à entretenir parfois, ne serait-ce qu’en vendant des catapultes aux belligérants) avaient failli être anéantis: deux immenses projectiles habités, détournés de leur destination, avaient frappé le coeur symbolique de la puissance zunienne, détruisant deux mégalithes abritant des marchés (la dernière mode) au pied desquels se négociaient des quantités abracadabrantesques de drôlards, de caries, tuant nombre de Zuniens et de représentants d’autres hordes.
Oulala Beladent, responsable de cette catastrophe, avait été traqué par les Zuniens jusqu’au bout des terres connues, dans la lointaine contrée d’Agfarabougri. Une guerre avait éclaté là-bas, mais Oulala et son comparse, le molard Oma, avaient disparu.
Une grave crise économique avait été évitée de justesse.
Dans ce contexte extra-hordinaire, on se préparait, au sein de notre horde, à choisir un nouveau chef.
Raquot venait de se déclarer candidat à sa propre succession.
Petit Léon, quant à lui, en avait assez de faire tout le travail et d’assumer toutes les responsabilités en subissant les critiques de Raquot.
Il se présenterait lui aussi parmi les candidats, mais, fidèle au sérieux de son image, il attendait le dernier moment pour se déclarer, montrant par là qu’il se consacrait pleinement à son rôle actuel.
Ce faisant, il mettait en pratique une philosophie connue de tous, résumée de façon parabolique et imagée par l’histoire célèbre du lièvre et de la tortue.
Avoinée, après moult péripéties qui avaient décrédibilisé son clan, avait passé la main à
Cielmaman, qui portait d’épaisses moustaches afin de dissiper toute confusion qu’aurait pu provoquer son nom.
Papapène, Migraine, A Lamadelon, Robue, Pas de Quoi et quelques autres semblaient dans les choux, à l’exception du Rescapé, revenu de l’au-delà, mais dont le bon sens bien réel semblait séduire des partisans de tous les clans traditionnels. Le Rescapé risquait de fausser la donne pour Raquot et Petit Léon, ce qui les irritait profondément.
Le choix du chef se ferait sous la forme d’élection (on disait “votation” dans une horde voisine) et sur fond “d’affaires”. Pour décrédibiliser leurs adversaires, les partisans de Raquot et de Petit Léon
faisaient courir toutes sortes de bruits: trafics ,corruption ,avantages personnels...
Mais au fond, tout le monde savait depuis un certain temps que le pouvoir du chef devenait purement formel, représentatif.
La carie, le drôlard et leurs équivalents, les lieux où ils se négociaient étaient les véritables maîtres du monde. L’économie allait de plus en plus vite, au point qu’on acquérait et qu’on échangeait désormais ces monnaies et ce qu’elles représentaient à la criée, voire de façon “virtuelle”.
Les croyances abstraites, la foi qui avaient permis d’expliquer le mystère du monde, n’étaient plus réservées à la religion, ou alors la monnaie et l’économie étaient devenues notre nouvelle religion et c’est la loi du marché qui tenait lieu d’explication ultime au monde, cette loi non écrite à laquelle tout était soumis.
Certains groupements économiques, des sociétés multi-hordinaires, avaient plus de pouvoir que notre propre horde, pourtant l’une des plus prospères.
Jemême, qui présidait “Vis-Vends-Dis”, deviendrait bientôt plus puissant que Raquot ou Petit Léon.
Nous venions de passer le cap d’un nouveau siècle et d’un nouveau millénaire, et notre monde abordait un tournant de son histoire.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum