La horde 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La horde 10

Message  Paul le Lun 9 Nov - 8:23

La Grande Horde n’était pas très chaude pour y participer. On accusait les Zuniens de vouloir mener cette opération pour leur propre intérêt, pour récupérer à vil prix une matière première abondante dans cette région et pour y jouer aux dominateurs, rôle qu’ils affectionnaient de plus en plus.
“Panem et circences” diraient plus tard les Romains.
Du panem, les Zuniens en consommaient trop pendant qu’on mourait de faim ailleurs; des circences , ils en consommaient en quantités énormes, et nous les imposaient. Dans notre horde, beaucoup pensaient que les divertissements zuniens étaient les meilleurs car ils s’imposaient partout. On confondait quantité et qualité.
A l’abri du besoin, la plupart de nos concitoyens vivaient dans un monde de plus en plus sûr, répétitif, où l’ennui gagnait. Pour certains, risque et aventure prenaient des formes surprenantes:
escalader une montagne comme çà, pour rien, pour le plaisir. Ou traverser une mer, ou un désert . Mais le plus étonnant, c’est que s’ils l’avaient réellement fait pour le plaisir, ils n’auraient pas tant cherché à faire connaître et commenter leurs exploits, ni à les rentabiliser.
Je me demande si pour les Zuniens la guerre ne constituait pas un remède à l’ennui. Un retour à l’excitation primitive qui s’emparait de tous lors des bagarres et des batailles. Une terrible et agréable régression qui risquait d’anéantir les quelques progrès humains réalisés au cours de notre brève histoire.
Je dois dire que les Zuniens, qui s’affirmaient les maîtres du monde, pratiquaient encore la peine de mort chez eux. Brushing Junior en était un chaud partisan.
Les Zuniens ne voyaient donc pas d’un si bon oeil la création de la Grande Horde, qui s’agrandirait encore dans les années à venir.
Les adhérents de cette Grande Horde s’étaient entre tués pendant longtemps à travers des guerres sans merci. Ces conflits et leurs conséquences les avaient assagis.
Les Zuniens, eux, étaient encore de jeunes chiens fous qui cherchaient à s’affirmer. Feraient-ils preuve de sagesse un jour?
L’enjeu de cette guerre éventuelle dépassait de loin les intérêts immédiats des uns et des autres.

Encore plus tard.
La guerre avait eu lieu. Brushing junior avait vengé son père avec l’aide de Pif.
Pif dirigeait une horde assez spéciale, insulaire, se mêlant de tout, partout, tout le temps. Les Big Bretons, vous dirait quelqu’un qui forcerait le trait, sont rougeauds, buveurs d’eau chaude, volontiers chauvins; leurs femmes, malgré leurs traits plutôt chevalins, ont longtemps servi à l’initiation sexuelle des jeunes d’autres hordes, ils boivent aussi force bière, qui fait pisser, et vénèrent encore une institution qui place à leur tête ce que l’on appelle un roi, ou une reine, et qui leur procure plus d’ennuis que de satisfactions; et , bien qu’appartenant à la Grande Horde, les Big Bretons n’avaient pas adopté la carie et prenaient souvent le parti de leurs cousins Zuniens.. Allez comprendre! Et la baie sur la galette, c’est qu’ils conduisaient leurs chars à gauche !
Or donc, Brushing junior, dont l’obsession d’envahir l’Irakie monopolisait toutes les facultés intellectuelles, et qui de ce fait , distrait, avait failli s’étouffer en mangeant un morceau de galette, Brushing Junior et Pif étaient partis en guerre contre l’Iraquie de Saducène en avançant que ce dernier possédait des catapultes de destruction massive. Cette initiative avait divisé la Grande Horde. Sans l’accord de l’ONU( Organisation du nettoyage universel), Zuniens et Big Bretons avaient envahi l’Iraquie, fait moult morts et commis moult bavures, avaient fini par capturer Saducène dont, au moment où j’écris ce passage, nul ne savait ce qu’ils avaient fait (le ressortiraient-ils un jour comme bête de cirque?).
Depuis, leurs troupes pourrissaient en Iraquie, attaquées par ceux qu’elles étaient venues délivrer.
Tout ceci était bien compliqué.
Les Zuniens devaient de l’argent à tout le monde; ils vivaient à crédit (faire crédit à quelqu’un signifie avant tout le croire; mais le crédit avait pris la forme unique de la monnaie) et le plus surprenant était qu’on leur fît crédit, financièrement et moralement.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum