confidentialité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

confidentialité

Message  Paul le Lun 21 Déc - 11:29

Confidentialité :
Vous venez de passer dix minutes dans la file d’attente, à éviter le sac de la personne qui vous précède, le parapluie de celle qui vous suit, à rêver de lavande pour oublier l’odeur d’aisselles, à imaginer le bruit de la mer pour vous changer des raclements de gorge et soudain, là, devant vous LA LIGNE !
Peinte sur le sol, accompagnée de la mention :
VEUILLEZ RESPECTER LA LIGNE DE CONFIDENCIALITE.
Vous êtes toujours en enfer, du mauvais côté de la ligne, mais tous les espoirs vous sont permis. C’est bientôt à vous. Vous êtes le suivant. Un pas et hop, au paradis.
Vous pourrez murmurer, susurrer, prendre vos aises. Vous en jouirez d’autant plus que les autres en seront encore, eux, à éviter, à rêver, à imaginer et saliver.
Et tout cela pourquoi ? Pour parler d’argent.
Le seul espace de confidentialité qu’on vous réserve dans la vie vous sert à parler d’argent !
Vous êtes à la banque, ou à la rigueur à la poste.
Les confessionnaux sont de moins en moins fréquentés, mais les espaces de confidentialité se développent.
L’argent nécessite le secret. Pas les toilettes publiques devant lesquelles aucune intimité n’est respectée. Mais l’argent…serait-ce un péché ?
Espace de confidentialité pour confidence et secret. La Suisse à elle seule est un immense espace de confidentialité, c’est la Confidentialité Helvétique.
Pourquoi réserver cet aménagement à l’argent ? Chacun ne pourrait-il pas instaurer un espace de confidentialité personnel et mobile, qui l’accompagnerait partout ? Dans le métro, dans les magasins pendant les soldes…
Oui, d’accord, les vêtements constituent à leur manière un espace de confidentialité. Mais on en joue. On les met, on les enlève .Les crinolines furent une intéressante tentative. Passer la ligne de confidentialité permettait de côtoyer le secret.
La ligne Maginot et la ligne de démarcation furent des échecs, sans doute à cause de différences culturelles. Déjà avec la Pologne, les Allemands avaient montré leur méconnaissance des usages.
Mais les gens recherchent-ils vraiment une confidentialité à l’époque de la téléréalité ? Si on montre tout, que reste-t-il de personnel, d’intime ?
La conscience ? Ce serait le dernier espace de confidentialité.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum