Surromantisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Surromantisme

Message  NablaGerb le Dim 18 Avr - 12:31

Inventer un nouveau style artistique, est-ce possible, est-ce utile. Même si cela ne sert à rien je m'y risque d'en réintroduire un.
Partant du merveilleux poème que Jean-Paul nous a servi il y a quelques mois, il me semble que, parallèlement au mouvement surréaliste, qui commotionne et passionne les trois quarts des habitants du globe, il faudrait ajouter au Romantisme, tout comme le Rococo est un dérivé du style Baroque, le Surromantisme.
Or ce terme existe déjà, mais il a disparu de la mémoire collective. Comment est-ce possible, alors que cette école est aussi importante et aussi fille légitime du romantisme que le surréalisme l'est du réalisme?
Dites-moi si cette liste est représentative: http://books.google.be/books?id=F1RxHMoSCAsC&pg=PA5551&lpg=PA5551&dq=surromantisme&source=bl&ots=pbJNwOxvmQ&sig=XlIBpw4NE7cWU-y5IHNx6iyqXCA&hl=nl&ei=-PTKS-OBE4ahOILJ1IYG&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=7&ved=0CCsQ6AEwBg#v=onepage&q=surromantisme&f=false
Notez bien qu'il y manque des pages, c'est une incitation des éditeurs pour vous donner envie.
Et voici l'adorable Vigny, par lequel J.P. m'a mis sur la piste: http://romantis.free.fr/vigny/html/lamaison.html
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  Laure le Dim 18 Avr - 17:13

Je viens de regarder la liste que vs indiquez, Nabla, mais de grâce veuillez dégager la substantifique moelle de ce surromantisme que vs évoquez. J'ai pu voir le nom de Michel Butor ds cette longue liste, un ténor du "nouveau roman". Ce nouveau courant littéraire que je n'ai pas particulièrment apprécié, les romans que j'ai en effet bien essayé de lire, m'ont ts copieusement ennuyée (de Michel Butor, à Nathalie Sarraute, entre autres). Et ce "nouveau roman" a fait gd tort à la littétature francaise moderne à l'étranger ! Les étrangers n'y ayant encore moins compris que moi, ayant en + la barrière de la langue, ils se sont dit : quoi, c ca, la France et sa littérature !!?) et ils ont donc cessé de s'intéresser à la littérature francaise...
Ma fille, étudiante en romanistik, a bien essayé de me convaincre que certains écrivains font de la recherche scientifique en roman... bof ! Mon pragmatisme de concierge préfère de loin un bon roman, bien écrit et pas de ces soi-disants chercheurs, super ch.....J'ai aussi essayé de me plonger ds "Jacques le Fataliste" qui m'a aussi abondamment emmmmmmmmmmmmmmkikinée, bien qu'il faut le reconnaître, Diderot fut un précurseur en la matière et donc très moderne.
Et Michel de Saint-Pierre, ds ses "Ecrivains" fustige aussi ces nouveaux écrivains qui, désirant être originaux, massacrent à qui mieux mieux notre littérature...

Allons bon, mon curseur refuse de revenir au début de mon texte, je ne peux donc pas me relire.
J'espère donc ne pas avoir trop fait de fautes.
avatar
Laure
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 2965
Date d'inscription : 12/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  NablaGerb le Dim 18 Avr - 20:07

Pas de fautes, et en plus une évaluation dure-dure mais juste, le surromantisme n'émeût pas la société nouvelle.
Il me semble d'ailleurs que le romantisme (Goethe, Lamartine, Musset, Byron, Balzac, Heine, Ibsen, Hugo, et je ne prends là qu'une poignée) ne motive plus amplement nos jeunes d'aller à la bibiothèque.
Donc, ce qu'on appelle surromantisme, que j'ai appris à connaître grâce au Figaro Littéraire auquel j'ai été abonné jusqu'à la fin, doit être nettoyé de mauvaise herbe (excusez mon vocabulaire).
Il est clair qu'aujourd'hui, comme il y a 50 ans, des millions de livres sont jetés sur le marché. Une première sélection se fait après un an. Après 50 ans nous avons la liste des auteurs encore lus et demandés en bibliothèque. Que reste-t-il des années 1930-1980? Je serais curieux de le savoir. Avez-vous des noms?
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  Laure le Dim 18 Avr - 23:11

Il y a tjs un courant de provocation gratuite en Art, aussi bien pictural que littéraire. Mais cette crise financière mondiale va enfin permettre de remettre certaines pendules à l'heure et, de ce fait, n'aura pas eu que du négatif. Je m'explique : bp d'oeuvres de fumistes, appréciées par un snobisme de rigueur, ne survivront pas la dure loi de la dépression. Les vraies oeuvres d'Art de réelle valeur ayant déjà du mal à trouver acquéreur face à la crise, les autres se retrouveront donc automatiquement au panier.
Qt aux livres, qu'il est donc vain et inutile de perdre un tps si précieux à lire les élucubrations, rodomontades et autres rognures fades, de mots alignés ds un tas de feuilles, que certains présomptueux osent appeler "livre".
On a chacun son Panthéon, suivant sa propre objectivité ou sensibilité. J'aime assez les gens qui décoiffent, les mordants, si surtout ils ont qqc à dire et qu'ils le disent bien, avec intelligence et sincérité.
Je regrette les plumes des Pagnol, Druon, Clavel, définitivement éclipsés. Plus près de ns Huelbecq est intéressant, même si son pessimisme systématique finit par en être grincant.
avatar
Laure
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 2965
Date d'inscription : 12/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  NablaGerb le Dim 18 Avr - 23:42

Ai-je bien compris que Pagnol, Druon, Clavel sont oubliés du public. Et on m'avait déjà fait comprendre que plus personne ne connaît les noms Becque, Bourget, Barrès, Bounine ou Bernanos.
Et, par hasard, je commence par la deuxième lettre de l'alphabet!
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  Nicole le Jeu 22 Avr - 19:40

Plus personne, ... c'est excessif.
On ne lit certes plus Druon, mais Bernanos, c'est une autre pointure, etc.

Avez-vous vu le film: Sous le soleil de Satan de Pialat? ... Bien sûr!
Un grand rôle de Depardieu.
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  NablaGerb le Ven 15 Juil - 20:44

Voir un film, n'est pas lire un roman.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  Laure le Sam 16 Juil - 11:24

certes, mais qqfs ca fait connaître l'écrivain et donne envie de lire le roman, bien qu'on soit en général un peu décu : roman tjs + détaillé, et souvent le metteur en scène prend des libertés malencontreuses et déroutantes. Je pense entre autres aux metteurs en scène américains pfs bien légers et farfelus avec notre Histoire. Ds un film historique (sur Elisabeth 1ère) on voit Henri III en Angleterre, je ne pense pas qu'il se soit jamais rendu en Angleterre.
avatar
Laure
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 2965
Date d'inscription : 12/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Qui regarde encore la télévision?

Message  Nicole le Lun 18 Juil - 13:59



Le Nouvel observateur
16.07.2011
France 3 et Arte: deux chaînes en perdition


"Jusqu'où les audiences de deux chaînes publiques peuvent-elles baisser sans que leur dotation publique ne finisse pas être remise en cause ? Est-il normal que la collectivité publique finance des programmes qui ne l'intéresse pas (et qui n'ont même pas un alibi culturel, ou patrimonial, comme peut l'avoir l'opéra) ? C'est le cas de figure intéressant qui se produit en ce moment pour France 3 et Arte. Les derniers chiffres de l'audience de toutes les chaînes diffusées sur le câble ou le satellite, autrement dit un univers où ces chaînes publiques sont confrontées à la plus vaste des concurrences, est particulièrement frappant.
Prenons d'abord le cas de France 3, la plus chère à fabriquer de toutes les chaînes françaises, avec un coût de grille qui dépasse les 800 millions d'euros ; ces 800 millions ne servent pas à des images, à payer sa masse salariale, son réseau régional très syndicalisé, où la productivité est faible. Aucun de ses patrons n'a voulu réformer par peur d'une grève, et parce que les élus politiques ne veulent pas perdre leurs fenêtres de vision dans les journaux locaux de France3. La chaîne, désormais dirigée sur ordre de l'Elysée par Pierre Sled, s'enfonce semaine après semaine sans que nul ne réagisse.
Ses programmes n'ont même plus d'alibi culturel, elle est en dessous de l'acceptable pour du financement public : médiocrité de Laurent-M6 à midi, nullité le soir entre les Kennedy - une série qui vise sous la ceinture - et l'adoubement d'une téléréalité camping ou Domenech inférieure à celle des laboureurs de M6. Tout ça pour ne même pas plaire aux téléspectateurs, qui préfèrent se brancher sur les programmes originaux du privé, plutôt que leurs copies publiques. Et tout ça aussi pour plonger durablement sous les 10% d'audience ! France 3 ne captive que 7,5% des spectateurs du câble, alors que sa rivale M6 affiche deux points de plus. Vendre son âme pour pas un rond, c'est la politique Sled-Pflimlin.
Le cas d'Arte est plus triste : la chaîne a baissé ses exigences pour redresser son audience qui pique salement du nez. Là où elle proposait grands classiques du cinéma ou films originaux, on a droit désormais à des films qui faisaient l'ordinaire de France 3 dans les années 70 et 80. Granier Deferre rehabilité, Besson et son Grand bleu qui a salement vieilli. Etrange. Ces sursauts d'audimat ne sauvent pourtant pas la moyenne : dans l'univers des "chaînes payantes", quand elle est confrontée à des chaînes de cinéma devenues souvent plus intéressantes qu'elle en termes de programmation, son audience s'effondre à 0,8%. C'est un niveau anecdotique, à peine supérieur à celui de Gulli, et même inférieur à l'improbable NT1... ce qui ne justifie pas les 400 millions d'euros que dépense la chaîne dans ses programmes.
Le lobbying des professionnels de la culture n'admettra pas une remise en cause d'Arte, puisque la chaîne est la seule qui a encore les moyens, et l'envie, de financer des projets exigeants qui n'ont pas leur place dans le cerveau d'un Pierre Sled. Mais ce statu quo ne sera pas tenable : avec la remise en cause des déficits publics, il arrivera forcement un moment où les programmes les mieux intentionnés, mais sans aucune audience seront remis en cause.
Et c'est pour cela qu'il est important que même les chaines culturelles aient une légitimité populaire. Et cela est encore plus vrai quand il s'agit d'une chaîne dont l'essence est populaire, comme France 3."
etc.
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surromantisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum