L'intégration par le couscous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'intégration par le couscous

Message  Paul le Ven 30 Avr - 6:31

L’intégration par le couscous.

Au pays de Descartes, l’idée d’avoir ne serait-ce qu’un grain pourrait facilement vous faire passer pour déséquilibré. Alors tout un plat de semoule, imaginez !
Il y a bien eu une époque où les camionneurs affichaient au cul de leur véhicule « Je roule pour vous », mais ce n’était pas de la semoule artisanale.
Le goût des Français les porte plus naturellement vers la farine. Celle de sarrasin, ils la destinent aux crêpes ; la farine de blé, quand ils ne roulent pas les autres dedans, ils se la gardent pour eux. Quand elle gonfle, ils en font du pain. D’ailleurs les Français sont réputés marcher à la baguette.
Pensez au petit nerveux ondulé du casque qui les dirige depuis qu’il a pris sa dose de quinquina : un coup de bouclier fiscal par-ci, un « Casse-toi, alors, pauvre con » par-là, ou bien un « Fais pas l’malin », avec quelques interventions de Kärcher à la rescousse. Il promettait de tirer la France du pétrin. Et comme les Français sont plutôt bonne pâte, ils l’ont cru, ou ont fait semblant de le croire. Un type qui s’agite autant, soi-disant pour vous, vous ne voudriez pas le décevoir ! Pourtant la ficelle était grosse cette fois-ci : »Travailler plus, pour gagner plus ». Monsieur Plus Plus !
Et comme ça n’a pas marché, pour faire diversion, il a chanté à Eric : » PsPsPs, Psttt, Eric, ne baissons pas notre pantalon. Si tu veux rester fidèle à tes convictions, qui n’ont d’égale que la fermeté des miennes, tu vas renvoyer tous les bâtards chez eux, pour qu’ils ne touchent pas à la galette française, à notre bon pain blanc ; flûte , alors !
Et non seulement on renvoie les Sarrasins faire leur farine chez eux, mais en plus on lance un grand débat sur l’identité du couscous national. La constitution française nous interdit en effet la réalisation d’un couscous royal. Le nôtre se doit d’être républicain, laïc, et même égalitaire : une semoule calibrée , régulière, ne laissant émerger aucun grain ; un mélange de viandes et de merguez qui jurent ensemble car on n’est pas davantage performants en termes de couscous qu’en ce qui concerne l’intégration ; et pour les légumes, les gros d’un côté, les petits de l’autre, chacun dans son quartier, avec beaucoup de sauce indigeste pour masquer les différences et les inégalités de goût. A servir à bonne température. Souvent réchauffé. Bon appétit !
Si vous le mangez à la main, à la traditionnelle, comme là-bas, vous risquez de faire des boulettes, ce qui serait mal vu. Non ! Prévoyez couteau, fourchette, et même une cuillère à soupe.
On peut quand même se demander pourquoi aucun grand chef français n’a encore tenté de s’approprier la recette. Le couscous moléculaire, ça ferait bien ! Une petite galette de semoule croquante recouverte d’une émulsion de viandes savamment mêlées et d’une autre couche très aérienne de légumes, chaque part ressemblant à une bouchée surmontée d’une fleur de harissa douce et parfumée. La fleur sur la galette, en somme.
Et la grande distribution ? Qu’est-ce qu’elle attend, la grande distribution pour fabriquer une bouillie de couscous homogénéisé, conditionné en poche auto-chauffante à consommer avec paille incorporée, en trekking, en footing, en fooding, en string, en camping…
Et le meilleur pour la fin. Pourquoi ne pas associer le bon pain, base de l’identité franco-française, à l’ivresse exotique du couscous ? Face au sandwich au couscous, le clown de Mac Do n’aurait plus qu’à aller se rhabiller.
Une demi baguette croustillante frottée à l’harissa douce, une couche de semoule laïque et républicaine calibrée de manière qu’on ne sente pas le grain, de fines lamelles de saucisses à cassoulet pour souligner l’identité française ainsi que l’importance du terroir, et un mélange harmonieux de petits et de gros légumes.
Et puis, pour le marketing, sur l’emballage, la photo du petit nerveux ondulé du casque à qui on pourrait faire dire »T’en veux pas, d’mon couscous républicain ? Casse-toi, alors, pauvre con, et fais pas l’malin ! »
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intégration par le couscous

Message  joachim le Lun 10 Mai - 7:37

Bravo Paul

Un article à envoyer au Canard Enchaïné, qui en fera ses délices Wink
avatar
joachim
Membre de l'Opale

Messages : 78
Date d'inscription : 01/08/2009
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum