Le surréalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le surréalisme

Message  NablaGerb le Dim 14 Déc - 1:44

J'ai déjà pu lire dans d'autres fils que pas mal d'entre nous connaissent bien le mouvement surréaliste. Il me semble qu'un petit débat, une petite douche surréaliste, ferait plaisir à plus d'un membre ou (ré)animateur.
Pour rester dans le diapason du discours de ces surréalistes, je propose de lancer un débat sur l'apport constructif et la dialectique éducative reposant sur des fondements historiques du mouvement, actuellement fossilisé, bien connu sous le nom de surréalisme.
Les citations des profètes (Dali, Chirico, Magritte, Ernst, Breton, Delvaux, Tanguy, Masson) sont ici libres de droits puisque immeubles par destination, faisant partie d'une construction de base assurant la stabilité de la société actuelle et de ce fait d'utilité publique.

Ceci n'est ni supercherie ni supercoquentieux ni une pipe. (vous reconnaîtrez le discours dali-magrittesque)
Peut-on espérer une première sentence, maxime ou jugement, qu'on puisse y répondre.
Merci!
-------------------------------------------------------------------------
On se lasse de tout, excepté de connaître.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  Manon le Mar 24 Mar - 21:02

Je suis tout à fait d'accord pour parler surréalisme.
Voici un tableau de Max Ernst, The Robing of the Bride


Il n'y a jamais eu d'interprétation "définitive" de cette oeuvre. C'est pourquoi je propose que chacun donne son interprétation et sa vision de cette peinture.

Dans cette huile sur bois de 1939, la femme est représentée sous toutes ses formes et le désir est à la fois animal et suscite le mystère, l'amour, la jalousie. La femme du désir est une femme qu'on ne peut atteindre.
avatar
Manon
Membre Actif de l'Opale

Messages : 182
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 25
Localisation : Délocalisation

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  NablaGerb le Mar 24 Mar - 23:22

Faisant partie d'une période assez tardive (1939), on y retrouve des réminiscences à des sujets des années '25, combiné de techniques (p.e. le raclage, ici dans la chevelure du nu de droite) développées au début des années '30.
Contrairement aux tableaux de Magritte, qui sont (à quelques exceptions près) très translucides à élucider, très faciles à placer et expliquer dans l'arsenal surréaliste magrittesque, contrairement aussi au monde de Delvaux qui n'est autre qu'une imagination (à comprendre comme une mise en image) fantasmagoriquement poétique de rêves sublimés, les tableaux de Max Ernst (même ceux qui de prime abord semblent exprimer clairement ce que nous y voyons) sont presque toujours dotés d'un double (voire triple) fond, d'un titre déroutant, ou distors d'une iconologie ou grammatique de rébus à cent explications plausibles ou indéfendables.
Disons que Max Ernst tient sa force et sa valeur de l'impossibilité de décrypter ses tableaux d'une façon satisfaisante.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  coreven le Mer 25 Mar - 23:18

Je pense le contraire :un point commun relie absoluemment tous les surréalistes entre eux et les rend TRANSPARENTS (semblables dans leur inspiration): tous sans exception ont eu à coeur de...
mettre les pieds dans le plat socio-psychologique !
c'est leur seule force et donc leur majeure faiblesse et la cause de leur prompte extinction biologique ..
avatar
coreven
Membre Actif de l'Opale

Messages : 441
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : -4649
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur http://corevenlesensdelavie.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  NablaGerb le Ven 27 Mar - 19:15

NablaGerb a écrit:Disons que Max Ernst tient sa force et sa valeur de l'impossibilité de décrypter ses tableaux d'une façon satisfaisante.
Mettre ses pieds dans le plat, c'est par exemple "La vierge Marie corrigeant l'enfant Jézus...", présenté ici. Plutôt anodin comme critique, il ne faut être académicien pour comprendre où il veut en venir. Par contre, pour le tableau proposé par Kyosy, j'aimerais bien lire l'interprètation de l'ami Coreven.
Aux transparents que j'ai nommés, je pourrais ajouter Dali: lisez "Dali ou l'antiobscurantisme" (1931) de René Crevel (qui vous donne donc raison sur ce point).
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  Manon le Dim 29 Mar - 19:39

Ce que je n'ai pas très bien compris, c'est la présence du tableau derrière la mariée. Je ne comprends pas vraiment pourquoi il y a cette mise en abîme.
avatar
Manon
Membre Actif de l'Opale

Messages : 182
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 25
Localisation : Délocalisation

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  NablaGerb le Lun 30 Mar - 9:58

Humble essai d'explication: je pense que le tableau au mur ne représente qu'une sublimation de la scène, telle qu'elle se déroule à l'avant-plan. En effet, les acteurs "indésirés" ont simplement été omis.
Le titre (Le rapt de la mariée) devient ainsi clair comme l'eau de source: ce que le personnage principal vit en ce moment, elle l'aurait imaginé plus serain. Comme dans ce petit tableau, où elle seule attirerait tous les regards.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  Manon le Lun 30 Mar - 19:39

Sans vouloir vous contredire, j'ai toujours cru que le titre était "La Toilette de la Mariée"?
avatar
Manon
Membre Actif de l'Opale

Messages : 182
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 25
Localisation : Délocalisation

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  NablaGerb le Lun 30 Mar - 20:11

J'avoue humblement que vous avez raison, mais mon interprètation reste valable.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  NablaGerb le Jeu 2 Avr - 8:07

Kyosy, allez vite voir l'anniversaire du jour, posté tôt ce matin par Jean-Paul.
Le documentaire sur Ernst, après avoir vu le 1/12, vous changez simplement en 2/12 et ainsi de suite pour le voir en entier. C'est vraiment une documentation de premier ordre.
Vous verrez "La toilette de la mariée" dans la partie 7/12, vers la minute 4.00, ainsi que son union avec Dorothea Tanning. Il avait pour ainsi dire préfiguré cette union dans le tableau précité.
A noter que le nom Ernst, déjà exceptionnel avec une voyelle suivie de quatre consonnes, est intraduisible en français. Il faudrait torturer la langue pour former "sériosité" (qui n'existe pas), disons donc "le sérieux".

Et encore merci pour vos recherches, Jean-Paul! (Kyosy vous en sera aussi reconnaissante, j'en suis
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  Jean-Paul le Lun 6 Avr - 19:52

NablaGerb a écrit:Kyosy, allez vite voir l'anniversaire du jour, posté tôt ce matin par Jean-Paul. Le sujet se trouve désormais ICI
Le documentaire sur Ernst, après avoir vu le 1/12, vous changez simplement en 2/12 et ainsi de suite pour le voir en entier. C'est vraiment une documentation de premier ordre. Tout à fait d'accord avec vous
Vous verrez "La toilette de la mariée" dans la partie 7/12, vers la minute 4.00, ainsi que son union avec Dorothea Tanning. Il avait pour ainsi dire préfiguré cette union dans le tableau précité.
A noter que le nom Ernst, déjà exceptionnel avec une voyelle suivie de quatre consonnes, est intraduisible en français. Il faudrait torturer la langue pour former "sériosité" (qui n'existe pas), disons donc "le sérieux".

Et encore merci pour vos recherches, Jean-Paul! (Kyosy vous en sera aussi reconnaissante, j'en suis C'est un plaisir de savoir que cette chronique quotidienne que j'ai tenue presqu' exclusivement depuis le 6 avril 2008 ait pu trouver des lecteurs intéressés. La boucle étant bouclée, j'en arrête la publication. Les personnages historiques évoqués ont été reclassés dans une des rubriques du forum "partagez".
avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surréalisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum