Monsieur Plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Monsieur Plus

Message  Paul le Jeu 25 Déc - 8:50

Monsieur plus :

Quand il était petit, Nicolas allait souvent au cinéma avec sa mamy. De cette époque heureuse et insouciante, ce qui l’a marqué essentiellement c’est la publicité de Bahlsen avec Monsieur Plus. Vous vous souvenez certainement de ce personnage qui , d’un petit geste compulsif, obligeait le préparateur à verser plus de noix de cajou, plus d’amandes, plus de noisettes dans le chaudron magique.
Eh bien aujourd’hui nous avons plus d’heures supplémentaires, plus de chômage, plus de difficultés économiques, plus de pouvoir d’achat en moins…. pour notre plaisir.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le petit cochon du papier rose pâle glacé du boucher LS

Message  Nicole le Ven 26 Déc - 18:14

Quand j'étais une toute petite fille sachant à peine lire qu'on appelait Nico, Nicki, Nini ..., ma petite mère m'envoyait parfois faire les courses. Les magasins étaient très proches, au coeur de la petite ville. J'allais chez le boucher, petit, gros, rouge et rose, comme un cochon (aujourd'hui décédé). Je me demandais sincèrement s'il en était un lui-même, ce qui était du au fait, outre mes jeunes années, au papier qu'il utilisait, glacé, rose pâle comme le bon jambon que l'on mangeait encore à cette époque qui s'éloigne un peu plus à chaque Noël. Déjà ma sensibilité aux images et aux mots était hyper active ; je me souviens ainsi parfaitement que sur ce papier glacé rose pâle, il y avait un cochon habillé dressé sur ses sabots arrière qui semblait joyeux; et dans une bulle le boucher s'exprimait en ces termes :"Ne t'en fais pas petit cochon, puisque tu vas chez Louis Suaton, boucher à R".
Je vous assure de mon trouble profond lorsque je rentrais à la maison avec ce papier rose à la main; je me disais que je tenais une partie d'un de ces cochons qui s'était bêtement, c'est le cas de le dire, laissé séduire par Louis Suaton, lui-même certainement de la même famille que la victime ... Je sentais qu'il y avait là un mystère d'une vaste ampleur, une connaissance cachée qu'il me fallait absolument dévoilée, un traquenard b]inhérent[/b] à l'espèce humaine puisque nul ne semblait s'en offusquer. Mon goût pour la métaphysique date de ce genre d'expériences personnelles où l' âme était en jeu... Ma méfiance pour les humains n'a jamais cessé depuis lors. Quand j'entends "Ne t'en fais pas", mes poils se hérissent ... et quand je le dis, je me sens passer dans le camp ennemi...
Je regrette de n'avoir pas conservé une de ces feuilles rose au pouvoir inouï...
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

cochon qui s'en...

Message  Paul le Ven 26 Déc - 22:42

Mes soies se hérissent aussi. Pour le plaisir de la méchanceté, relire la toute fin de Boule de Suif, le repas pris dans la diligence, la terrine de lièvre (contenu et contenant) et le morceau de journal.... Tout est bon dans l'cochon, tout est bon pour le boucher.....
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monsieur Plus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum