Critique au grand Vermeer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Critique au grand Vermeer !

Message  NablaGerb le Mer 23 Avr - 0:59

****
Par un soucis de lisibilité ce débat a été déplacé
L'Admin

Copie des peintures dont il est question :

Vue de Delft


La leçon de musique
****



Cela fait deux semaines que j'ai envie de critiquer le grand, le tout grand Vermeer, que j'ai toujours admiré, que j'admire encore, mais qui a eu un moment d'inattention que j'aimerais soumettre à votre esprit critique (il ne m'en voudra pas). Il s'agit de son chef-d'oeuvre, son unique "Vue de Delft" (voir le message de Jean-Paul du 6 avril), et dites-moi ce que vous pensez des reflets dans l'eau de la porte à deux tours à la droite du tableau. Pour un artiste si minutieux c'est inexcusable, d'ailleurs les reflets au milieu du tableau présentent les mêmes défauts.
Le même vice se retrouve dans "La leçon de musique" (message de Moderato du 7 avril): au milieu de la fenêtre du fond, une travée ne jette ou ne projette aucune ombre sur le mur, alors que pour le reste du tableau les ombres sont (à peu près) comme il faut.
J'ai l'impression que chaque tableau (sa vie durant il n'en a peint que 36, du moins c'est ce qui nous reste) lui a pris tant de mois qu'il ne se souciait plus de certains détails.
Ce n'était nullement dans mon intention de le démystifier, aucun autre n'était si perfectionniste que lui.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Jean-Paul le Mer 23 Avr - 7:10

NablaGerb a écrit:dites-moi ce que vous pensez des reflets dans l'eau de la porte à deux tours à la droite du tableau. Pour un artiste si minutieux c'est inexcusable, d'ailleurs les reflets au milieu du tableau présentent les mêmes défauts.
Le même vice se retrouve dans "La leçon de musique" (message de Moderato du 7 avril): au milieu de la fenêtre du fond, une travée ne jette ou ne projette aucune ombre sur le mur, alors que pour le reste du tableau les ombres sont (à peu près) comme il faut

Les mots "défauts" et "vice", évidemment provocateurs, invitent à la réflexion.
Pourquoi sommes-nous, à notre tour, fascinés par ces peintures, après que de grands exégètes nous aient guidés vers elles (Proust dans "La prisonnière")?
Un tableau de Vermeer (et singulièrement la "Vue de Delft" ou "La leçon de musique") ne nous révèle-t-il pas un monde invisible, subtil?
Les reflets (dans l'eau, dans les miroirs) ne pourraient-ils pas symboliser un autre plan de vision? D'où, peut-être, ce message induit par cette fine déformation de la "réalité".
Mais encore, Vermeer nous "ouvre la lumière". Un tel dessein demande énormément de travail et l' artiste a recours à différents procédés. Un petit film qui est passé il y a quelque temps à la télévision (Etait-ce dans "Palettes"?) développait le fait que Vermeer aurait utilisé la camera obscura (sorte d' ancêtre de l'appareil photographique). Cet aspect technique pourrait peut-être expliquer certains "flous" ou exagérations de perspective que l'on remarque parfois.
avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  NablaGerb le Mer 23 Avr - 11:25

Belle réponse à ma question, Jean-Paul. Mon point de vue était sans doute trop prosaïco-réaliste.
Ce sont ces petites controverses qui obligent à observer, approfondir, méditer...
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Nicole le Mer 23 Avr - 12:43

Vue de Delft: "Depuis que j'ai vu au musée de La Haye une Vue de Deft, j'ai su que j'avais vu le plus beau tableau du monde. Dans Du côté de chez Swann, je n'ai pu m'empêcher de faire travailler Swann à une étude de Ver Meer ..." Marcel Proust.
Dans La Prisonnière, Proust conduit Bergotte, l'écrivain, devant La Vue de Delft, "tableau qu'il adorait et croyait connaître très bien, un petit pan de mur jaune (qu'il ne se rappelait pas) était si bien peint qu'il était, si on le regardait seul, comme une précieuse oeuvre d'art chinoise, d'une beauté qui se suffisait à elle-même."

La banalité de la vue en masque sa profondeur, mais sa profondeur en fait oublier la banalité. Le principal élément de l'univers de Vermeer est incontestablement la LUMIERE, l'expression magique de la lumière. Il n'emploie pas la technique du clair-obscur comme Rembrandt. Respectueux du dogme catholique qui prône l'union mystique du visible et de l'invisible, il est convaincu que l'image d'art peut et doit incorporer une "PRESENCE" aussi indéfinissable que réelle. Il inonde ses tableaux de cette lumière immatérielle qui n'appartient qu'à lui, qui ILLUMINE.
La chambre noire: boîte noire intérieurement, dont l'une des faces est percée d'une ouverture , en général munie d'une lentille,par laquelle pénètre l'image des objets extérieurs pour se former sur le plan d'un verre dépoli. Vermeer perçoit la réalité comme un agencement de surfaces colorées, qu'il traduit sur sa toile sous forme de mosaïque. Les rectangles dominent, soigneusement disposés, ne laissant apparaître aucun "trou" ou zone vide de sens. ...
Métaphysicien, Vermeer tenta de peindre le temps, non celui de Proust (temps révolu qu'il faut tenter de retouver), mais la durée du temps qui s'écoule et qu'il parvient à arrêter, immobilisant dans d'admirables moments d'éternité les gestes simples de la vie quotidienne. Temps de la PRESENCE... La peinture rend visible ce qui ne peut être vu.
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  NablaGerb le Mer 23 Avr - 20:30

Belle introduction à l'art de Vermeer, Nicole.
J'ai lu, il y a longtemps, (dans René Huyghe ou André Malraux, je ne sais plus) qu'il est le peintre du silence.
Mais tout autant, comme tu dis, un adorateur de la lumière, l'Achnaton de la peinture.
Sa lumière est souvent éblouissante, alors que le clair-obscur de Rembrandt est presque toujours mystérieux et factice.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Saskia le Ven 25 Avr - 23:38

Je lis vos réponses... elles ouvrent des portes à la lecture des tableaux de Vermeer...

... la recherche de l'invisible impliquerait le non respect de certains détails... pour créer un aspect irréel ?

Dans la leçon de musique par exemple :
En effet peut-être les travées de la fenêtre (qui au vu de la netteté de l'ombre du montant devraient en effet se discerner) auraient obscurci la grande zone de lumière sur le mur.
Je note aussi que dans le miroir du fond, la chaise a disparu, alors que se reflètent la jeune fille et la table... Pourquoi, quel message ?
A force de regarder le tableau, c'est vrai que cette zone blanche presque irréelle semble le centre du tableau, avant même l'évocation excentrée de la scène autour du virginal...
avatar
Saskia
Violoniste et Mezzo-Soprano
Violoniste et Mezzo-Soprano

Messages : 1012
Date d'inscription : 29/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Saskia le Sam 26 Avr - 14:11

Cela pourrait aussi être une manière de représenter plusieurs moments en même temps (les ombres sont donc les résultantes de plusieurs points de lumières changeants, à différents moment, par exemple les pieds du virginal)

Ce jeu avec le temps pourrait trouver un écho dans le jeu avec l'espace des cubistes ?
avatar
Saskia
Violoniste et Mezzo-Soprano
Violoniste et Mezzo-Soprano

Messages : 1012
Date d'inscription : 29/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Paul le Mer 14 Mai - 21:39

Je verrais plutôt dans la maladresse avec laquelle sont représentées les ombres une métaphore volontaire de la mort, massive, lourde. La réalité, la vie seraient prise en sandwich entre la mort et la divinité du ciel. En somme, dans le sandwich, nous serions le bacon, le jambon ou le fromage de Hollande.Finalement, tout dépend de l'épaisseur des tranches. Paul
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Paul le Sam 17 Mai - 11:05

Il semblerait que pour la leçon de musique, la réponse est dans la composition du tableau; une sorte de puzzle où s'imbriquent la table, la chaise, l'instrument unis par la lumière. Le mur du fond constitue une sorte de tryptique: tableau tronqué à droite, miroir au centre, fenêtre. Représentation figée à droite, reflet de la réalité au centre, lumière impalpable à gauche. A ceci s'ajoute la circularité du regard: celui de la jeune femme plonge vers l'instrument, accompagné par celui du professeur. Ce qui se passe nous échappe, mais nous est rendu par le jeu du miroir. Nous n'entendons pas la musique, nous ne pouvons suivre le jeu des mains, mais tout est restitué par la composition lumineuse. Paul
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  NablaGerb le Sam 17 Mai - 20:02

Vu le petit nombre de tableaux qu'on garde de lui, il me semble qu'il y mettait des mois pour les terminer, travaillant sur des esquisses.
Les erreurs ci-dessus mentionnées pourraient y trouver leur origine.
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Jean-Paul le Dim 15 Fév - 7:16

A ce propos on pourra écouter sur France Culture, Histoire de... la peinture, par Daniel Arasse
"pour une brève histoire du maniérisme" et "Vermeer fin et flou".
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/histoirede/index.php?emission_id=45060152

En ligne jusqu'à la prochaine émission du 20 février
avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Nicole le Mar 17 Fév - 3:48

Daniel Arasse est agréable à lire, comme à entendre. Simple, pertinent et pasionné!
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique au grand Vermeer !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum