Dico de Paul

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Jeu 25 Sep - 16:41

Sur (sûr ?) :En cuisine et en œnologie, la préposition sur est accommodée à toutes les sauces. On est sur du sucré , du salé, des saveurs de fruits rouges, des arômes boisés. La tendance est aussi au mélange ou plutôt à la savante juxtaposition des consistances : onctueux, moelleux, consistant, craquant, croquant, qui apporte de la mâche ( voire du mâchement). Partant d’une sensation, on voyage ; on va sur un autre plaisir : du moelleux au croquant, du doux à l’amer…Voici le monde gastronomique et sa terminologie.
Comme la gastronomie, l’économie voyage. On va ainsi du stable au volatil, on mélange du sûr et du risqué. Comme la gastronomie, l’économie se mondialise et l’on part d’un gros gâteau étasunien onctueux d’apparence, volumineux et soi disant consistant pour aller sur une dégoulinade glissante une fois que le vide central provoqué par des ajouts artificiels a crevé. Ces vomissures fétides rampent, galopent, se répandent en flaques, torrents, fontaines. Beaucoup s’en retrouvent chocolat. Des îles flottantes paradisiaques résistent, enflent même, mais des montages feuilletés s’effritent, s’effondrent, et le monde demeure baba devant tant de pièces démontées. La loi du marché a la dent dure et avale tout : c’est capital pour la survie du système. Bonne digestion !
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Dim 28 Sep - 8:04

Langage :
« Nous commençâmes par constater…que le langage qu’on nous avait enseigné transportait des idées folles. Au lieu de penser correctement, nous pensions de façon tordue. Il fallait donner aux concepts leur sens véritable :
Au lieu de jamais : très rarement .Au lieu de toujours : souvent. Infini : étendue inconnue. Eternité : fin impensable. Echouer : changer d’activité. Il m’a déçu : je l’imaginais de façon erronée. Je sais : je crois. Beau/laid : il me plaît, il ne me plaît pas. Tu es comme ça : je te perçois comme ça. Le mien : ce que je possède maintenant. Mourir : changer de forme.
Puis nous…arrivâmes à la conclusion qu’il était absurde de définir en affirmant. En revanche, il était juste de définir en niant. Bonheur : être chaque jour moins angoissé. Générosité : être moins égoïste. Courage : être moins lâche…à cause de ce langage tordu la société tout entière vivait dans un monde infesté de situations grotesques…Les pires situations grotesques : se croire connu, croire tout savoir sur un thème, penser avoir jugé avec une impartialité totale, croire aimer et être aimé pour toujours. Dans une conversation, une personne pensait une chose et, essayant de la communiquer, en disait une autre. Son interlocuteur entendait une chose, mais en comprenait une autre. En répondant, il ne répondait pas à ce que l’autre avait d’abord pensé, ni même à ce qu’il avait dit, mais à ce qu’il avait compris…. »
Alexandro Jodorowsky La danse de la réalité
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Nicole le Lun 29 Sep - 18:28

Proche du novlangue d'Orwell... 1948 puis 2002 ...
"M'étant séparé de mon moi illusoire, j'ai cherché désespérément un sentier et un sens pour la vie" (du même homme)
Cette phrase me paraît insincère; surtout l'adverbe ...
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

désespérément

Message  Paul le Mer 1 Oct - 11:17

Le désespoir peut être profond; peut-il être infini. L'emploi du passé " j'ai cherché" semble effectivement en contradiction avec "désespérément", qui relèverait d'une sorte d'absolu: il n'a pas assez cherché!!!!!!!! Cependant la langage ne traduit pas simplement le monde, il le crée et le façonne.Avoir cherché désespérément, c'était être désespéré avant d'avoir commencé à chercher, non ?
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

désespérément suite

Message  Paul le Mer 1 Oct - 11:18

" la langage", beau lapsus!
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Mer 1 Oct - 11:20

Crise:
Grave repli économique, au point que les cotes flottantes s'installent dans les bourses.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Nicole le Mer 1 Oct - 12:06

Cela doit être douloureux même pour les petites bourses...(dessin surréaliste) bounce
avatar
Nicole
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3581
Date d'inscription : 06/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico coco

Message  Paul le Jeu 2 Oct - 18:15

Mais comme les bourses flottent aussi, il s'agit alors de synchroniser l'ensemble afin de réduire les frictions.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Dim 5 Oct - 15:14

Bosse(s) :
Petit gosse
Si tu veux devenir un boss
Evite les bosses
Bosse, bosse, petit gosse !
Gare aux molosses
Même s’ils roulent en Rolls.
Et pendant ce temps Victor Hugo bosse !
Petit Gavroche
Gaffe aux bosses
Petit gosse
Et aux cerbères
Qui traînent à la main un Kärcher
Et dans l’autre un Taser
Pour taper les Nique ta mère
Pendant ce temps Victor Hugo bosse
Petit Gavroche
Gare aux bosses
Et pendant ce temps
Papy King Seize
Papy papamobile
Totalement sénile
Le pape et ses pompes
Nous pompent.
Pendant que certains jouent des claquettes
Et des talonnettes
Danse , danse, petit gosse
Pendant que la fée Carla bosse
Pour éviter les bosses
Les morsures des molosses
Et les roues des Rolls
Pour éviter les bulles du pape
Qui nous sapent
Et nous matraquent
Pour éviter les claquettes
Et les talonnettes
De la jet’set
Bosse, bosse petit gosse
Gaffe aux bosses
Et aux molosses
Aux Taser et aux Kärcher
Aux sourires des cerbères
Gare aux bosses
Aux Rolls
Et aux molosses
Petit gosse, petit gosse
Bosse petit gosse
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Mer 8 Oct - 17:08

Vraies gens:
A ne pas confondre avec les jean-foutre.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Jean-Paul le Mer 8 Oct - 17:18

ni avec les jambons. Quoique ...
avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Lun 13 Oct - 8:58

Réalité :
Il arrive parfois que le monde politique envoie des signes forts, accompagnés de messages forts( ou l’inverse) à de vraies gens qui vivent dans l’économie réelle.
PS : Depuis qu’on croit moins en Dieu , le virtuel nous envahit.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Lun 13 Oct - 10:04

Tagada Christie :
Auteuse mondialement connue de romans policiers dont le succès est dû à un savant mélange de rythme, bien sûr, de muscle et de fibre apportés par le héros Hercule Poirot, la fibre étant propice au transit littéraire.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Jeu 30 Oct - 10:28

Poésie présidentielle:

Casse-toi alors, pauvre con !

Voici un octosyllabe exemplaire improvisé, lâché à la volée au Salon de l’Agriculture.
La perfection poétique au milieu des vaches.
Le verbe à l’impératif énonce une sentence indiscutable. La consonne sifflante redoublée claque comme un coup de fouet. Le destinataire est réduit à l’état de pronom personnel, « toi », anonymé, dépouillé de toute personnalité.
Alors tient lieu à la fois d’actualisateur temporel et de connecteur causal, cette double fonction lui conférant une valeur d’absolu. Ce mot nous introduit dans un moment précis, dans une situation donnée, et ouvre sur une dimension intemporelle, annonçant une sentence implacable.
La césure intervient après la 5° syllabe, déséquilibrant judicieusement le vers et conférant aux trois derniers pieds finement ciselés le poids d’un jugement sans appel, d’une chute lapidaire et indiscutable : « Pauvre con ! »
Cette redondance pléonasmatique touche aux fondements mêmes de la vie.
Une traduction non poétique et forcément approximative de cette image métaphorico-métonymique donnerait : « sale sexe féminin misérable ». L’étymologie du mot con nous renvoie en effet au latin cunus désignant le plus vulgairement possible le sexe de la femme. L’épithète pauvre revêt une double signification. Il évoque premièrement le sexe faible, en opposition avec l’image de l’énonciateur président que l’opinion publique associe volontiers à un pouvoir d’achat dressé vers le haut, viril, dans une érection perpétuelle et riche de promesses ; la deuxième connotation suggère le manque d’argent, tare suprême qui de nos jours interdit toute reconnaissance sociale à celui qui en souffre, réduit alors à l’état de chiffre, de statistique.
A la métonymie, qui désigne une personne par une partie du corps et qui constitue une contraction de son être, une régression vers le sexe, s’ajoute la féminisation de l’individu interpellé puisque celui-ci est réduit à un sexe féminin.
Notons enfin que le vers s’ouvre sur des voyelles sonores, retentissantes, pour se clore sur une diphtongue fermée, accusatrice, sans issue.
Sens, rythme, sonorités, expressivité, connotations, force de l’image, tout confère à cet octosyllabe les qualités d’un vers parfait.
Vive le Président Poète !
On épargnera au lecteur un cours sur la diérèse, caractéristique de l'élocution présidentielle, qui fait qu'avec 6 pieds, en apprence, on en obtient 8: même en poésie, on peut faire plus avec les mêmes moyens!
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Ven 31 Oct - 17:31

Lapsus:
Entendu hier à la radio que Obama aurait, la veille "tiré sa dernière slave (sic) avant les élections": certainement une confusion avec DSK.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Chrysemyde le Ven 31 Oct - 17:52

Heureusement qu'il n'a pas dit salve parce que c'est un peu prétentieux et surtout pour DSK qui est trop gros pour une telle activité. Lui est du genre à payer et à se laisser faire, ne penses-tu pas? Est-ce que les Hongrois sont des slaves?
De salveo Paul! Vale!
avatar
Chrysemyde
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 1479
Date d'inscription : 19/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Jean-Paul le Ven 31 Oct - 19:11

Ne négligez pas l'effet aphrodisiaque du pouvoir Chrysemyde.
Mais savez-vous comment on l'appelle désormais?
Réponse sur ... boursorama.com (ça ne s'invente pas!)

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=379519104&pageForum=1
avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul slave

Message  Paul le Ven 31 Oct - 20:54

Stricto sensu, les Hongrois ne sont pas des Slaves; mais un peuple hongrois aurait activement participé à l'effondrement d'un empire slave; on peut penser que de ces frictions soient nés des rejetons slavo hongrois, ce qui sonne mieux que hongro- slave, voire hongre (!) slavo.
PS: DSK....Donneur de Sperme Kalachnikovien (Ne pas confondre le Fonds monétaire avec la banque du sperme, car le premier manque de liquide). Tout ceci est de bien mauvais goût, mais en accord avec la crise.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  NablaGerb le Ven 31 Oct - 21:09

question innocente: que signifie DSK?
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Jean-Paul le Ven 31 Oct - 21:30

avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Chrysemyde le Sam 1 Nov - 23:05

Nablagerb n'est visiblement pas un européen
VoyONS! DSK= Directeur du FMI! Mais oui!
Ah!Ah! Elle est bien bonne Jean- Paul, la J'trousse qu'Anne. AH!AH!AH! Et l'hongre qui tire des salves à la slave qu'est hongroise,mdr! mdr! mdr! mdr!...
avatar
Chrysemyde
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 1479
Date d'inscription : 19/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  NablaGerb le Dim 2 Nov - 0:19

On peut être européen à cent pourcent, sans savoir qui sont ces politiciens qui baignent dans des baignoires de 1.100.000 € chaque, qui (certains du moins) ne viennent à Bruxelles que pour empocher les dédommagements de déplacement, mais franchement, de leurs autres méfaits, je me moque frigidement. Celà ne regarde que leurs épouses. Et vous?
avatar
NablaGerb
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 3096
Date d'inscription : 15/04/2008
Age : 71
Localisation : flandre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dico de Paul

Message  Paul le Dim 2 Nov - 9:10

Réchauffement climatique :

Pourquoi le craindre ? Il entraînerait une baisse de la consommation d’énergie destinée au chauffage, une utilisation allégée du tissu, comme le prouve l’évolution actuelle du sous-vêtement : culotte, slip, string. Economies donc, de charbon, de bois, d’électricité, de coton, de lin, de matières synthétiques à base de pétrole…Evolution naturelle des espèces, comme depuis toujours, avec passage du panda long au panda court. Tout ceci dans la plus grande bonne humeur puisque « La misère est moins triste au soleil. «
Il faut donc dénoncer haut et fort le lobby anti réchauffement climatique, qui rendrait exotiques nos contrées et nous permettrait de passer nos vacances sur notre lieu de travail, économisant de la sorte toute l’énergie consacrée actuellement au transport aérien.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

moeurs politiques

Message  Paul le Dim 2 Nov - 9:17

Que dois-je comprendre de la question posée par Nablagerb?
1) Suis-je l'épouse d'un politicien?
2) Suis-je frigide?
Je trouve cette approche bassement sexiste car, après tout, les politiciennes ont droit, elles aussi, à quelques écarts.
avatar
Paul
Membre Actif de l'Opale

Messages : 532
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Jean-Paul le Dim 2 Nov - 10:40

Les mauvaises langues trouvent les femmes frigides ...
avatar
Jean-Paul
Membre Vénérable de l'Opale

Messages : 7080
Date d'inscription : 06/04/2008
Localisation : Annecy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dico de Paul

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum